Tuesday, November 25, 2008

Télésarko ; ou comment mettre au pas la télé publique

...Et pendant que le Parti socialiste validait l'élection de Martine Aubry à sa tête, Nicolas Sarkozy lançait la nouvelle télé publique sans pub : la télésarko. Sûr qu'on allait redorer le service public enfin débarrassé des "réclames" ! Mais pourquoi s'arrêter là ? le président a aussi choisi de profiter de l'occasion pour imposer la nomination (et donc la révocation ?) par lui même "votre serviteur" du président de France Télévision.

Façon Poutine on referme ainsi la parenthèse des années de libération post ORTF décidée en 1981 par François Mitterrand.
Mais pire qu'un retour en arrière, la compensation de la diminution de recettes pour l'audiovisuel public devait se faire par une taxe sur les recettes publicitaires générées sur les chaînes privées..ainsi trop reconnaissantes.
Ce seul fait d'admettre que déshabiller Pierre permet d'habiller Martin B. est déjà bien officiellement établi. Mais surtout la taxe vient d'être divisée par deux grâce à un amendement présenté en commission alors que l'Etat continue de garantir que les ressources seront toutes compensées pour France 2.

Pas besoin d'avoir fait math sup' pour en déduire que les compensations seront payées par la hausse de la redevance.
Hé oui : l'Etat c'est nous, quand il s'agit de socialiser les pertes pour privatiser les profits..
Mais loin de s'arrêter en si bon chemin, la droite a aussi décidé la taxation des fournisseurs d'accès à internet, les ventes de téléphone mobile lesquels ne vont pas nous faire le cadeau de réviser leurs marges et augmenteront leur prix. De là à croire qu'avec Nicolas Sarkozy c'est : "taxer plus pour gagner moins.."

Au final,par la main mise sur les chaînes publiques et la servitude des groupes privés, le chef de l'Etat conjuguera en toute quiétude les pratiques de Berlusconi au système de Poutine.

Qu'on se rassure, cela n'a pas pour finalité de préparer l'échéance 2012 mais bien d'améliorer la qualité des programmes de la télé publique. A moins que, lors de ce prochain grand "rendez-vous démocratique", quelqu'un propose de recompter les voix, je ne vois pas bien...

Heureusement, si elle n'a plus pour elle l'égal accès à la télé, la gauche est de retour dans les manifestations !

1 Comments:

Anonymous Pierre GRIMAUD NOW said...

Le texte "Une éthique de la diversité" est en ligne sur http://modernitesociali.canalblog.com/
PGN

1:25 AM  

Post a Comment

<< Home