Sunday, November 23, 2008

Un congrès pour rien ?

Aie !! On allait voir ce qu'on allait voir. C'était le début de la démocratie au Parti Socialiste. Les militants ayant repris le pouvoir pour congédier l'équipe sortante et choisir d'une traite la ligne et un nouveau leader.

Vite dit.. car le résultat trop serré est contesté (sans doute contestable à de multiples égards dans un grand nombre de sections : bourrages d'urnes, impossibilité pour certains militants pourtant inscrits au fichier de voter, problèmes de recomptages etc.. et ce dans les deux camps)

Au point que les amis de Ségolène Royal veulent saisir la justice. Peu de chance que ça règle un problème politique..

Si l'on en juge les résultats annoncés conférant à Martine Aubry un score de 50,02 % face à Ségolène Royal lui donnent une légitimité trop faible pour assumer en toute "fra-ter-ni-té" (sic) la direction de ce parti. La seconde bien que satisfaite d'un excellent résultat de 73% dans la.. très démocratique fédératon de Georges Frêche, n'en conteste pas moins le résultats final et laisse tout son clan monter au créneau pour dénnoncer ce qu'ils considérent comme un "vol"..
Curieusement, ce midi, seuls ses alliés ont eu droit au plateau de "dimanche Plus" l'émission politique phare en clair de Canal.
Bref, une tentative de Hold up médiatique qui va sans doute faire encore pas mal degâts au plus grand profit de qui nous savons.

Voyons comment régler les choses tranquillement..en donnant satisfaction à tous :

Ségolène souhaitait de toute façon déménager de la rue de Solférino. Martine se targait d'être première secrétaire élue, pour faire la rénovation. Chiche, alors proposons la délocalisation du PS à Lille, avec comme premier Secrétaire Benoît Hamon.
Ainsi, tout le monde en aura pour son compte !

Benoît en tout cas rassemble bien sur les deux points des prétendantes. A savoir : l'ancrage à gauche et la rénovation. Toutes deux lui ont offert une place choix dans la future équipe, alors pourquoi ne pas sortir par le haut en choisissant, si ce n'est temporairement, ce candidat ?

A défaut, c'est sûr, il en y aura des socialistes partis !

1 Comments:

Anonymous François DEBRAUWERE said...

Oui ! Et si Benoît était la solution.
Pour moi il est évident que cette élection du secrétaire au suffrage universel direct a provoqué une non recherche de synthèse au congrès de Reims. Les militants trancherons et ils n'ont pas tranché !
Reste une solution honorable mais incertaine le vote à trois candidats.
Votre avis SVP
Merci.

12:18 PM  

Post a Comment

<< Home